Archive pour mai 2007

Communique de presse; Les dépassements d’honoraires médicaux : c’est inacceptable !

Jeudi 31 mai 2007

Les dépassements d’honoraires médicaux pratiqués par les médecins spécialistes, chirurgiens et anesthésistes du secteur II sont de plus en plus insupportables pour les lemalades, et notamment pour les catégories sociales les plus fragiles (retraités,chômeurs, salariés, dont les rmistes se situent entre 1,1 et 1,3 SMIC qui concerne20 % de cette population.  Cette situation découle des politiques libérales mises en œuvre depuis 1995 (plan Juppé) qui progressivement ont fait basculer notre réforme de protection sociale solidaire universel, basé sur des droits pour tous sans discriminations, vers un système de plus en plus inégalitaire, dont la couverture sociale obligatoire n’a cessé de diminuer pour laisser un espace de plus en plus important au secteur marchand, dont à la charge des ménages. Pour satisfaire les revendications du corps médical, Douste Blazy et Xavier Bertrand ont mis en place une Convention Médicale qui permet légalement, aux praticiens, de pratiquer des dépassements d’honoraires. Devant la montée du mécontentement des malades, un rapport commandé par l’I.G.A.S. (Inspection Générale des Affaires Sociales) démontre l’ampleur du problème (+ de 2 milliards d’euros en 2005 laissés à la charge des malades). 

L’accès aux soins pour tous est remis en cause dit ce rapport officiel. Recul de la solidarité nationale, entrave aux principes fondateurs de l’assurance maladie, le constat de l’IGAS sur cette question est sans appel. Le candidat aux élections législatives que je suis condamne ces politiques antisociales, discriminatoires et m’engage à œuvrer pour un système de protection sociale obligatoire de haut niveau (prise en charge à 100 % des actes médicaux). Des moyens existent pour accorder de nouvelles ressources à la santé et en particulier à l’hôpital public qui actuellement n’est plus en capacité d’assurer pleinement sa mission. La santé est un droit fondamental qui ne doit pas être l’objet de mise sur le marché pour en retirer des profits juteux comme le prévoit le programme du nouveau Président de
la République. Celui-ci propose d’en rajouter « une couche supplémentaire » en instituant de nouveaux forfaits sur les actes médicaux (hôpital, consultations, laboratoires…) 
 

(suite…)

12345