Archive de la catégorie ‘Idées’

A lire dans Politis, « la valeur travail ne peut être inconditionnelle » de Robert Castel

Jeudi 27 septembre 2007
 

LA DROITE DEVELOPPE depuis quelques années une apologie du travail qui doit nous interroger. Elle s’est affirmée à travers les critiques des lois sur la réduction du temps de travail, qui ont parfois frôlé l’hystérie. «La France ne doit pas être un parc de loisirs», déclarait Jean-Pierre Raffarin, alors Premier ministre, durant l’été 2003. La France est en déclin, elle est en passe de devenir la lanterne rouge de l’Europe parce que les Français ne travaillent pas assez, ont répété les représentants de la majorité gouvernementale. Pendant la campagne présidentielle, l’exaltation de «la France qui se lève tôt» par Nicolas Sarkozy et son slogan «Travailler plus pour gagner plus» ont été des éléments déterminants du succès du candidat de
la droite. Cette situation est paradoxale, parce que le travail a d’abord été une valeur célébrée par
la gauche. Outre Marx, qui lui a donné sa formulation la plus radicale, tous les courants du syndicalisme et du socialisme ont fait du travail le fondement de la dignité de l’homme en société. Le travailleur est le principal producteur de la richesse sociale, il doit être reconnu dans la plénitude de ses droits sur la base de son travail, et son statut est supérieur à celui des représentants des «classes de loisir», qui tirent leurs privilèges de l’exploitation de la force de travail.

(suite…)